Développement du savoir être des managers par le théâtre

sep_h2

Amener chacun à fixer une scène au travers de ses objectifs,

Comprendre le sens du texte, ce que l'on dit, (le choix des mots), et le rôle à jouer (son rôle) pour mieux l'interpréter. Intégrer le texte pour en être libre et le vivre,

Par l'écoute et le sens de l'autre, développer ses capacités d'improvisation et rebondir,

Se transposer dans la situation du personnage et des circonstances données,

Ressentir les sensations, éprouver les sentiments et faire passer naturellement les émotions à travers le jeu,

Conserver son sens critique et le détachement procurant le recul nécessaire,

Savoir défendre son rôle et prendre conscience de ses limites.

Formation interentreprises en petits groupes de 4 à 6 participants

Format de 3 x 2 jours dans un théâtre avec 12 jours de relâche entre chaque session - 9h00 - 18h00

Une structure de séminaire commune à l’ensemble des intervenants, avec une méthode adaptée, permettant à chacun d'intégrer progressivement au cours des différentes sessions les enseignements et de les mettre tout naturellement en pratique.

Les portes d’entrée étant multiples, le metteur en scène agira comme révélateur pour chacun des participants en lui faisant découvrir ses propres «outils».

Pour 2018, 11 séminaires Didascalies.

Séminaires 2017

2017
Session 01
Session 02
Session 03
Séminaires
Jeudi
Vendredi
Jeudi
Vendredi
Jeudi
Vendredi
01
19-janv. 20-janv. 02-févr.  03-févr. 16-févr. 17-févr.
02
09-févr. 10-févr. 23-févr. 24-févr. 09-mars 10-mars
03
 02-mars 03-mars 16-mars  17-mars 30-mars 31-mars
04
23-mars 24-mars 06-avr.  07-avr. 20-avr. 21-avr.
05
13-avr. 14-avr. 27-avr. 28-avr. 11-mai 12-mai
06
18-mai 19-mai  01-juin 02-juin 15-juin 16-juin
07
08-juin  09-juin 22-juin 23-juin 06-juillet 07-juillet
08
14-sept. 15-sept. 28-sept. 29-sept. 12-oct. 13-oct.
09 21-sept. 22-sept. 05-oct. 06-oct. 19-oct.  20-oct.
10
09-nov. 10-nov. 23-nov. 24-nov. 07-déc. 08-déc.
11
16-nov. 17-nov. 30-nov. 01-déc. 14-déc. 15-déc.

 

2018
Session 01
Session 02
Session 03
Séminaires
Jeudi
Vendredi
Jeudi
Vendredi
Jeudi
Vendredi
01
25-janv. 26-janv. 08-févr. 09-févr.  22-févr. 23-févr.
02
15-févr. 16-févr. 01-mars 02-mars 15-mars 16-mars
03
 08-mars 09-mars 22-mars 23-mars 05-avr. 06-avr.
04
 29-mars  30-mars 12-avr. 13-avr.  26-avr. 27-avr.
05
 19-avr. 20-avr.  03-mai 04-mai 17-mai 18-mai
06
31-mai 01-juin 14-juin  15-juin  28-juin 29-juin
07
07-juin 08-juin  21-juin 22-juin  05-juillet 06-juillet
08
13-sept. 14-sept.  27-sept. 28-sept.  11-oct. 12-oct.
09 20-sept. 21-sept. 04-oct. 05-oct.  18-oct. 19-oct.
10
08-nov. 09-nov.  22-nov. 23-nov. 06-déc. 07-déc.
11
15-nov.  16-nov.  29-nov. 30-nov. 13-déc. 14-déc.

Important : Possibilité de réaliser en complément, des séminaires en langue anglaise dans un cadre intra entreprise.

 

 

 

 

 Extraits des évaluations

Séminaire du 17 novembre 2016

Jean-Christophe-BARC

Intervenant : Jean-Christophe BARC

Ce que vous cherchiez personnellement

  • Mieux être à l’écoute de mon environnement. Travailler sur mon agilité pour savoir rebondir en toute situation.
  • Confiance, présence, mais surtout lâcher prise.
  •  Améliorer la confiance en moi et la relation à l’autre. Travailler sur la voix et les intentions. Plus particulièrement, dans mon rôle d’entrepreneur, capter l’énergie d’un groupe, donner l’envie d’être suivie, s’adapter, convaincre… Oser !
  • Découvrir la formation par le théâtre, avoir un feedback sur mes points forts et mes points d'amélioration
  • A gagner en impact, entre autres grâce à une plus grande confiance en soi.

Ce que vous avez trouvé

  • Travail sur le moment présent, la position de mon corps, la voix. Ouvert des perspectives sur mon mode de management (transmettre mon énergie). Libéré de certaines craintes de trop m’imposer.
  • Des clés pour tout cela. Beaucoup de bienveillance. Des encouragements.
  • Une approche des techniques théâtrales, à la fois ludique et professionnelle, m’apportant des prises de conscience et des clés pour progresser à plusieurs niveaux : posture corporelle, manière de m’exprimer, présence à l’autre, concentration, gestion des émotions, et surtout authenticité et interaction « vraie ».
  • Une approche ludique, variée, concrète qui donne envie d'aller plus loin. 6 jours intensifs est une très bonne formule avec une montée en puissance continue.
  • J’ai découvert certaines forces que j’ignorais (la capacité à porter suffisamment la voix quand j’y pense et la capacité à faire passer des intentions au travers de mes intonations) et sur lesquelles je compte m’appuyer. J’ai aussi pu identifier des comportements, des « schémas » qui ont tendance à se répéter (prendre trop de place en impro, basculer dans la confrontation) dans d’autres contextes.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

  • Oui bien sûr, mais ce n'est pas en 6 jours qu'on transforme quelqu'un. Donc ce sera au fil de l'eau.
  • Je pense déjà le faire, par « petites touches » dans les interactions, en conscience, à partir de ce que j’ai entendu/vécu en séminaire, sur la prise de parole, la posture corporelle, et l’affirmation de soi. Je suis beaucoup moins centrée sur le regard de l’autre (ce sentiment d’être toujours « jugée »). J’essaye d’être plus authentique et vraie, de ne pas cacher mes émotions, tout en les gérant…, et tout en respectant ma personnalité. Enfin, je me rends compte de l’impact de ces changements sur les interactions avec mon entourage pro ou perso.
  • Oui quand on considère qu'en entreprise il faut savoir se vendre, convaincre et influencer.
  • Oui, certainement sur le côté assurance en prise de parole (ne pas « danser » d’un pied sur l’autre, parler suffisamment fort). Je compte également essayer les recommandations par rapport à l’ajout d’humour dans les discours pour « humaniser ».

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

  • Peut-être espacer plus les sessions.
  • Oui, c'est très bien.
  • Je trouve le format adapté, et même sans disposer de beaucoup de temps entre les sessions, les choses se posent, les prises de conscience s’opèrent. Ce rythme permet un temps d’intégration nécessaire.
  • Oui je le pense.

Ce qui a été marquant pour vous au cours des sessions

1ère session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

  • Je me suis aperçu des limites que j’avais sur mon « jardin secret ». Des improvisations où je me suis surpris moi-même.
  •  Travail sur le lâcher prise intéressant.
  • Outre la difficulté rencontrée dans les improvisations, j’ai beaucoup aimé le travail sollicitant l’imagination, les exercices faisant appel au lâcher prise, au ressenti. Cette session m’a permis de me rendre compte à quel point j’étais trop cérébrale et pas encore assez à l’écoute de mon corps.
  • Le lâcher prise au fur et à mesure des 2 jours.
  •  J’ai été frappée par ma difficulté à improviser, même sur des « petites choses » (par exemple lors de la toute première rencontre, il fallait se présenter avec une histoire vraie et une fausse, j’ai dû faire 18 secondes maximum…). Prise de conscience de la facilité de basculer dans la confrontation dans les impros pour tout le monde… cela explique certaines choses de la vie en entreprise.

2ème session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

  • Travail sur la diction. Buté sur ma capacité à lire des textes en convainquant.
  •  Travail d'interprétation de ses propres textes.
  • Le fait le plus marquant a été l’exercice sur les valeurs personnelles, véritable déclencheur pour la suite ! J’ai été très remuée intérieurement, mais il s’est opéré ensuite un vrai lâcher prise, sans que je m’en rende compte … Ce sont les retours qui m’ont fait prendre conscience de ce changement.
  • L'importance de l'intention et la recherche de l'authenticité.
  • J’ai été frappée par la difficulté de mettre en scène « en 3 dimensions », l’importance du jeu dans l’espace en plus de l’intonation.

3ème session : « la mise en scène de soi et des autres – le ton juste »

  • J’avais beaucoup d’hésitation à m’imposer en management. Le travail sur la mise en scène m’a montré que ma manière de transmettre mon énergie était appréciée. Dépassement de certaines de mes limites.
  • Sentiment d'enfin progresser!.
  • Beaucoup de plaisir à jouer et mettre en scène, et une révélation sur la voix et les registres pouvant être explorés (je pense notamment au texte sur Lucrèce Borgia).
  • Concentration pour toucher une émotion et l'exprimer.

Le formateur

  • Bon équilibre entre le laisser faire et le fait de nous diriger. Pourrait être plus incisif dans sa manière de nous challenger, une fois que la relation de confiance s’est construite.
  • Excellent ! Donne envie d'aller plus loin.
  • Super ! Professionnel et bienveillant, avec humour, Jean-Christophe fait passer des messages justes. Le rythme proposé est intéressant : il y a une dynamique dans l’enchaînement des exercices, variés et ludiques, mais aussi remuants… Mais ça passe ;). Le débriefing est aussi un temps important et essentiel.
  • Chaleureux, authentique, l'œil aiguisé, beaucoup d'humour, sachant faire partager sa passion.
  • Sympathique, dynamique, communique une belle énergie. A parfois eu un point de vue assez arrêté sur certaines choses (la manière d’interpréter). A grandement contribué à une atmosphère détendue par son humour et côté informel. Aurait franchement pu me « pousser plus loin », voire provoquer.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

  • La confiance s’est vite mise en place. J’ai trouvé très intéressant de vivre l’expérience de se rencontrer et passer du temps avec des personnes dans un contexte professionnel sans partager en détail son métier et ni son entreprise.
  • Très sympa, équilibré.
  • Belle dynamique, avec des personnalités différentes, beaucoup d’écoute, et surtout une grande bienveillance !
  • Très impliqué, prêt à se remettre en question et beaucoup de bienveillance.
  • Cela s’est très bien passé, ambiance sympathique et constructive. Beaucoup de bienveillance.

Les participants de ce séminaire du 17 novembre 2016

5 participants – 2 femmes et 3 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes

- 2 participants - Énergie

- 1 participant – conseil veille stratégique

- 1 participant– société conseil en R&D

- 1 participant - Banque

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 21 janvier 2016

bruno-banon-nb

Intervenant : Bruno BANON

Ce que vous cherchiez personnellement

- Compte tenu de mon évolution professionnelle récente, j'avais initié une réflexion sur ma capacité à communiquer de manière adaptée avec mon entourage professionnel, à retrouver les ressorts de la créativité et à gommer mes hésitations. En un mot : rebondir

Je suis donc arrivée à la formation avec différents objectifs :

. Donner plus d'impact  à mes interventions en développant  un nuancier de couleurs

. Retrouver  ma  spontanéité  et  ma  créativité  en  prenant  le  masque  de  la commedia dell'arte

. Au final, valoriser mes «talents » pour capitaliser sur mon savoir être

- Relever le défi personnel de faire face à mes difficultés et inhibitions personnelles dans le but de :

. gagner en confiance en soi,

. prendre conscience de la façon dont je m'exprime,

. me découvrir dans un environnement privilégié,

. apprendre à mieux me connaître,

. développer mes facultés d'écoute, de contrôle et d'orateur.

- Sortir d’une impression de décalage (parfois !) entre l’image que je projette et ce que je ressens, et plus précisément éviter que certains de mes chefs ne continuent à me reprocher, pour reprendre le terme à la mode, un manque apparent d’ « engagement » (manque qui de leur aveu même ne se vérifiait pas dans les faits ou les actes) – et ceci sans devoir avoir le sentiment de jouer un rôle par pur conformisme. Sur un plan plus personnel, j’espérais que cette formation m’aide à tempérer une timidité parfois bien encombrante.

- Maitrise de la voix qui parfois ne me permettait pas d’être entendu et compris. Gestion de l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle (lorsque je suis contraint au bureau, j’ai la tendance à ne pas me dévoiler personnellement)

- Renforcer mon expression, mon impact et ma capacité de conviction à l'oral.

Ce que vous avez trouvé

- J'ai découvert les bases d'une respiration apaisante facilitant le lâcher prise. Aujourd'hui la respiration fait partie de mon quotidien et je m'accorde 5 mn par jour pour penser à moi. J'ai eu un plaisir nouveau à me redécouvrir, à partager les jeux de rôles avec mes 4 collègues, à développer ma créativité, à imaginer des histoires en travaillant un spectre plus large et plus profond de mon cerveau gauche ! La mise en confiance tant par Bruno que par le groupe a ainsi vu émerger des réflexes enfouis : humour et répartie ! que du bonheur ! J'avoue humblement que, depuis il m'arrive de jouer sur ces différentes palettes d'émotions et d'intonations, pour arriver à mes fins .... Je me suis « retrouvée » avec quelques facilités et points de progrès, ma vivacité en est ressortie renforcée !

- Par le travail des techniques d’acteurs sur le corps, la voix, la gestuelle, la créativité, la capacité d’improviser et de s’adapter, le rythme, l’ouverture aux autres et les techniques de construction (écriture de texte, saynète,…), j’ai trouvé l’assurance que je cherchais face aux regards des autres, une meilleure connaissance de soi, la force des émotions et de l’écoute active, l’intérêt de ne pas devoir tout contrôler tout le temps, de faire des pauses, de gérer les silences et de varier les rythmes.

- Remarque préliminaire : l’atteinte des objectifs se mesure bien en relatif (« plus grande… »), évidemment pas dans l’absolu… il reste encore du travail ;). Davantage de confiance en moi, par la confirmation de certaines qualités sur lesquelles je peux m’appuyer et surtout par la révélation d’autres ressources. J’en ressors avec une palette élargie. J’ai également trouvé beaucoup de plaisir lors de ce stage. Seul inconvénient, je suis également ressortie avec une difficulté accrue à accepter certains décalages entre mes valeurs ou mes aspirations et certains aspects de ma situation professionnelle actuelle. A court terme, cela entraîne une certaine insatisfaction, mais ce devrait être positif à long terme si j’engage les réorientations nécessaires…

- Je me trompais au sujet de ma voix. Les sentiments personnels font partie des outils qui pourraient être utilisés dans un contexte professionnel. En ce qui me concerne, ma sensibilité (que j’essaye de ne pas dévoiler dans le cadre de mon travail) donne de la confiance, rassure et unie les gens qui ont envie de me suivre. Je vais donc essayer de montrer plus  mes émotions et sentiments. Enfin, il existe des vrais outils utilisés par les acteurs permettant de gérer les émotions et sentiments et cela s’entraine et s’entretient. Merci pour ces outils !

- Meilleur recul sur ma capacité d'écoute et de perception. Meilleure compréhension de l'impact de mes émotions sur mon expression. Une belle dynamique de groupe, le sentiment de progresser ensemble. Des outils de maîtrise de soi (respiration notamment). Une conviction confirmée : pour maximiser son impact il faut susciter une émotion, et ne pas s'adresser qu'au cerveau. Une meilleure maîtrise du temps : ne pas se presser, ne pas parler trop vite, laisser des temps vides.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Mon cheminement s'est rapidement mis en place-lors de mes retours en train vers Bordeaux -de la prise de conscience à la mise en œuvre concrète. Évidemment j'essaie de cultiver au quotidien les nouveaux acquis, le plaisir de communiquer différemment avec tous mes interlocuteurs afin de bonifier mon capital confiance et mon capital image. Au quotidien, avec les nouveaux collègues, mes proches, je distille plus souvent un arc en ciel de couleurs dans mes interventions orales. Et cela se remarque. Dans mon rôle de directrice de projet, je développe une écoute plus précise et une fermeté plus humoristique de façon à gagner en efficacité. Une vraie implication, sans détour, mais plus authentique ! Je me suis également posée la question suivante : comment faire vivre ce plaisir de la spontanéité, de la créativité et de l'écoute? en me baladant sur le net, j'ai découvert un atelier surprenant : l'atelier de théâtre Hic et Nunc dans un EPHAD. Le cycle des inscriptions étant bouclé pour 2015, je vais démarrer en septembre 2016 ! Il me tarde déjà de partager avec des personnes âgées dépendantes. Pour l'instant, je n'ai pas eu de prise de parole en public ou en instance direction générale.

- Nul doute car ce séminaire constitue un véritable outil de développement personnel au travers de l’apprentissage de techniques et de la découverte d’une boîte à outils personnalisée, utiles à l’animation de réunions, la prise de parole et plus largement à toutes les situations où il convient de capter l’attention, conserver son auditoire, structurer son intervention et délivrer un message en maitrisant sa présence scénique.

- Oui, c’est déjà en partie le cas. En particulier, dans le fait de véhiculer une émotion lors d’une prise de parole (et ne plus chercher uniquement à convaincre par la rationalité), ou de personnaliser davantage certaines prises de parole devant de grands groupes (ex : en ouverture de formations, j’explique désormais d’abord aux stagiaires « j’ai fait tel choix parce que vous avez besoin de ça » et non plus uniquement « vous aborderez ci puis ça ») – avec, j’ai pu le constater, un impact plus fort (les gens se souviennent davantage de ce que j’ai dit et l’ont « intégré »).

- Bien sûr ! Voir mes réponses à la question « Ce que vous avez trouvé ».

- Oui, dans la préparation d'interventions.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Le format est adapté en ce qui me concerne. J'aime à penser que 2 jours supplémentaires sur les axes personnels de progrès auraient ajouté  au-delà de la prise de conscience une première piste d'entrainement et donc de confiance et de facilité.

- Oui tout à fait comme le choix du Jeudi et Vendredi et de l’espacement de 15 jours entre 2 sessions qui laisse le temps de digérer le travail effectué, aux outils de germer et de rester totalement investi.

- Tout à fait. les intersessions permettent de mettre en pratique et/ou d’avancer dans ses réflexions entre deux sessions. 6 jours de formation ne sont pas trop.

- Oui. Format bien adapté avec des ruptures de 2 semaines entre les 3 sessions qui permettent de mettre en application et de tester les acquis… et de se reposer (surtout après la deuxième session).

- Oui, c'est un format généreux : riche pour la formation, un beau "cadeau" de l'entreprise, et un peu de pression pour gérer le travail en parallèle de la formation.

 Ce qui a été marquant pour vous au cours des sessions

1ère session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- Les effets des  exercices  de  respiration,  de lâcher  prise et  des  exercices  oraux  sur  la respiration : maîtrise du rythme, du temps et donc impact des mots. La cohésion, la bienveillance du groupe.

- La mise en condition par des jeux de respiration, de relaxation et d’échauffements (corps, voix, écoute...). L’expression des émotions et le travail sur l’écoute en harmonie avec le groupe. Le travail sur le rythme et la voix pour donner un sens aux mots et comme un puissant outil pour faire passer des émotions.

- Prise de conscience de l’importance de communiquer une émotion dans le discours. « Trouver sa voix naturelle ». Un point rassurant : la confirmation de l’importance de l’écoute.

- Session de découverte : découverte de soi, de la possibilité de communiquer avec des sentiments, de l’écoute… Découverte d’un monde peu exploré.

- Les exercices d'écoute. L'aspect exacerbé de mon côté cérébral.

2ème session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- La concentration et l'implication nécessaires pour une communication et une écoute réussies : travail sur l'écoute à 2 voix- travail sur l'expression des émotions, sans exagération comme pour la recette de cuisine et l'article de presse Limogeage de Julien Lepers. L'évolution de chacun de nous dans le souhait de progresser et son niveau d'engagement avec la reconstitution d'un moment d'histoire avec l'accident évité de Coluche.

- Dans l’apprentissage de soi et la recherche de la confiance en soi, les ateliers d’improvisation et d’incarnation de personnages dans différentes situations, qui favorisent l’expression et la manifestation des différentes facettes de notre personnalité, auront retenu mon attention tout particulièrement. Ils sont révélateurs de l’intérêt de se faire confiance, du « lâcher-prise » et de la puissance des émotions lorsqu’elles sont vécues. La confrontation intéressante avec le groupe par les exercices d’improvisation encourage également la créativité, l’ouverture aux autres et l’enrichissement de notre palette émotionnelle. L’approche par le texte, pour l’inspiration qu’il peut nous apporter dans le travail d’écriture.

- Approfondir la notion de congruence émotion/discours. Des exercices marquants : recette de cuisine, racontez un rêve, faire passer une émotion (le sourire, etc.)… Une révélation : la capacité (intermittente !) à provoquer une émotion chez les autres et à les « embarquer ». Un point rassurant : on peut se fier à ses capacités d’improvisation et s’appuyer sur les autres

- Découverte des outils. Des exercices complexes et difficiles, notamment de l’exercice avec une recette de cuisine. Session particulièrement épuisante.

- L'exercice de la recette de cuisine / déclaration amoureuse. L'exercice du rappel d'une situation et des émotions en 1 mot.

 3ème session : « la mise en scène de soi et des autres – le ton juste »

- Le plaisir d'écrire des mini scènes en imaginant des personnages, des situations et des émotions est nouveau. la scène de l'enterrement de Félix avec Barnabé et Eugénie fut pour moi depuis l'annonce de la situation par Bruno jusqu'à la dernière phrase avec Oleksiy un moment suspendu, un révélateur !

- Le travail d’interprétation d’un texte auquel on s’identifie et l’apprentissage de la gestion de l’espace, du temps, du rythme, des émotions,…. L’exercice de création d’une pièce de théâtre permettant de structurer notre créativité au sein d’un groupe, de développer notre maîtrise scénique et de vivre un moment d’échange intense.

- L’exercice sur le texte professionnel (autant celui des autres que le mien) était ardu mais très intéressant. Il était rassurant de constater que certains apports des 2 premières sessions étaient « acquis ». Le très bon fonctionnement du groupe est ce qui m’a le plus marquée sur cette session…

- Mise en pratique de tout ce que nous avons appris. Grand plaisir de monter une pièce de spectacle et de la jouer en équipe.

- L'écriture, la répétition et l'interprétation de notre pièce collective.

Le formateur

- Hum....humour !! Un grand professionnel du théâtre et de la perception des individus au travers de détails. En effet, grâce à ses remarques facilitant la prise de conscience du travail restant à mener les étapes suivantes se mettent en route dans l'esprit de chacun. Pas besoin de longs discours mais des mises en situation bien réparties et les individus prennent leur envol. Un vrai bonheur de travailler avec lui car tout semble simple, facile et réalisable. Un grand merci !!

- Bruno Banon a indéniablement contribué au succès de ce stage. Il est un grand professionnel, très à l’écoute et offrant une vraie liberté d’expression à l’intérieur d’un cadre qu’il maitrise parfaitement. Bruno porte un regard très analytique et critique sur les prestations des individus et du groupe, encourageant un travail en profondeur sur le fond et la forme. Bruno a une faculté naturelle à encourager le « lâcher-prise ». Par conséquent, en m’engageant pleinement dans cette aventure collective j’ai rapidement trouvé le sens du stage et éprouvé du plaisir à m’y investir.

- Bruno s’est montré à la fois pertinent dans son approche pédagogique et ses apports, intéressant pendant les exercices et en dehors (je pense aux repas) et agréable. Il a su faire passer ses messages sans jamais nous mettre mal à l’aise. Il a beaucoup contribué à l’intérêt du stage.

- Expérience et professionnalisme, cela rassure dès le début de la formation ! Un homme avec un avis, avec des propositions et des recommandations grâce à sa grande expérience. Parfois très direct mais cela booste et oblige de se remettre en question et aide à avancer. Sa capacité d'écoute est sa grande qualité. Un homme du métier avec sa boite à outils d’acteur/réalisateur qu’il partage généreusement.

- Bruno est au top! Il dose très justement le décalage pour nous mettre en tension sans nous mettre en danger (dans les exercices et dans les débriefings).

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Ce qui nous fait apprécier une situation, un séjour, l'envie de poursuivre est le résultat de plusieurs ingrédients (comme pour une recette !!) dont la constitution d'un groupe. la différence de personnalité, de parcours, d'expériences  de vie a révélé de grandes qualités humaines et professionnelles dont la bienveillance, l'écoute et le respect. Merci à vous 4 !

- Il est évident que la réussite et la force de ce stage réside dans l’harmonie et l’engagement du groupe mais aussi le caractère unique, les expériences personnelles et parcours professionnel de chacun des participants. La structure du groupe (5 personnes) est parfaite pour conserver l’intimité nécessaire, une approche personnalisée et une diversité des regards portés sur soi. La bonne énergie et la cohésion entre les collègues a permis une plus grande facilité à afficher, accepter ses différences et à progresser dans l’apprentissage de soi. Le groupe a très rapidement compris l’intérêt d’être connecté, de se faire confiance, d’être ensemble tout en restant soi-même. La richesse de culture et d’esprit du groupe aura également été très inspirante.

- Un groupe très agréable et bienveillant, dont tous les participants partageaient la même envie de progresser avec une grande ouverture aux exercices proposés. La petite taille du groupe (5 personnes) permet d’alterner temps collectifs, travail individuel et observation du travail des autres, sans que ce dernier temps ne devienne jamais trop long ni lassant – bien au contraire.

- J’ai été très agréablement surpris par le climat qui s’est installé entre les participants dès le premier jour : respect, confiance, compréhension, aucun jugement, envie d’aider. Enfin, tout le monde s’est dévoilé et a joué le jeu naturellement.

- C'est top d'être en petit groupe, c'est riche et appréciable. La dynamique de groupe a été très bonne, avec beaucoup de bienveillance entre nous.

Les participants de ce séminaire du 21 janvier 2016

5 participants – 2 femmes et 3 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes

- 3 participants - Énergie

- 1 participant - Banque

- 1 participant – Réseaux Distribution

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 28 mai 2015

Gil-GALLIOT-

Intervenant : Gil GALLIOT

Ce que vous cherchiez personnellement

- Développer mon écoute des autres et ma confiance personnelle.

- Développer mon Impact (y compris dans la communication en one to one): Niveau d’énergie, assertivité, Conscience du rôle, cohérence pensée/paroles/gestuelle. Mieux intérioriser la notion de rôle dans la communication et ses ressorts: Lâcher prise versus volonté de contrôle.

- Améliorer ma capacité à m’exprimer, de l’aisance, faire l’abstraction du jugement des autres, me libérer, prendre du plaisir au quotidien sans barrières.

- Je cherchai à mieux me connaitre, mettre l’accent sur mes certains points faibles, et tenter d’identifier des clés pour progresser. Je voulais voir si je pouvais me dépasser, faire des choses qui ne sont pas dans mon univers habituel.

- Gagner en présence, être en capacité de « maitriser » l’image que je renvoie.

Ce que vous avez trouvé

- J’ai appris à développer mon impact, ma présence et ma confiance en moi. Plaisir de partager en groupe une expérience nouvelle: Accepter de se dévoiler dans des situations non maîtrisées et partage des difficultés et progression grâce aux collectifs.

- Expérimentation de l’importance de l’implication « personnelle » et de l’incarnation du rôle dans l’impact : Rythme, regard, acceptation du silence et de l’immobilité, gestes parasites. Impossibilité de contrôle du corps, besoins de ressentir et vivre pour naturellement impacter

- Des pistes concrètes pour atteindre mes objectifs, déjà une amélioration ressentie, tout cela encore à nourrir et à travailler.

- J’ai pris conscience que j’avais un blocage intérieur, je donne en fait trop d’importance au regard des autres et je me mets des freins moi-même, j’ai du mal à lâcher prise (mais j’y suis partiellement arrivée lors du séminaire). j’ai appris qu’il faut se faire confiance en toute circonstance, ne pas s’oublier. J’ai osé venir et faire. J’ai aussi pris conscience de fait qu’il faut s’affirmer et être présent (corps et esprit) pour faire passer ses messages, et oser s’exprimer, mais aussi écouter, sentir l’environnement dans lequel on se trouve, pour adapter le message. J’ai appris la notion de centrage

- un travail sur soi au travers des exercices sur la gestuelle, la voix, le regard. Une capacité au lâcher prise.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Déjà mise en œuvre.
- Oui : Dans les phases de communication (présentation/entretien)
Au quotidien pour :
. L’aptitude au lâcher prise pour rester plus en contact avec l’environnement et ses messages (équipe, auditoire…).
. L’attention à apporter à ce que j’apporte dans mes différents rôles au sein de mon entreprise avant les actions (et plus pendant…).
- Oui, tout ce qui concerne l’amélioration de mon efficacité dans les interactions avec les autres va sans doute m’aider dans mon activité professionnelle.
- Oui.
- La mise en application n’est pas encore évidente pour moi. Elle nécessite, je pense, de prendre plus de temps pour préparer par exemple une intervention, une réunion.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?
- Oui car vu le temps à consacrer c’est le meilleur format.
- Oui ainsi que les 15 jours entre deux sessions.
- Oui, très adapté.
- Oui.
- Oui.

Ce qui a été marquant pour vous au cours des sessions

1ère session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- Plus consacrée au travail sur soi qu’à la relation à l’autre. C’est dur mais on se bouscule, ça fait du bien !
- Le fait de me sentir assez rapidement à l’aise dans le groupe, un esprit de collaboration et de bienveillance réciproque s’installant quasi instantanément.
L’enjeu du lâcher prise :
. Pour rester disponible aux sollicitations extérieures et les dépasser
. Pour être au final plus efficace dans sa communication
Ses difficultés :
La dictature de l’idée géniale
La volonté de contrôler le corps
L’intériorisation de certaines conventions de jeu (volet technique pas au cœur de la démarche).
- Le travail sur la concentration et la disponibilité.
- Les exercices physiques qui permettent la prise de conscience de soi, de son corps. L’importance de la gestuelle et de son corps
- Le travail dans l’espace. La relation entre la voix et la gestuelle. L’importance de travailler la visualisation pour trouver le ton juste.

2ème session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- La diagonale avec les changements d’émotion :
L’impact de la mise en scène :
La force qu’on peut gagner dans l’impact en travaillant la mise en scène
- Le « lâcher prise ».
- La difficulté du lâcher prise : difficultés pour garder une prise de conscience suffisante et une intention pour avoir une expression (ton, gestuelle) complète.

3ème session : « la mise en scène de soi et des autres – le ton juste »

- Passionnant !!
- L’enjeu du lâcher prise et de l’incarnation du rôle pour réussir sa scène et trouver le ton juste :
. Un cas où je me sens à l’aise : le texte collectif
. Un cas pour lequel je ne suis pas satisfait : le texte personnel.
- La parole, l’énergie, la voix.
- La compréhension que les outils vus lors des exercices précédents doivent permettre de travailler sa mise en scène… mais cela reste compliqué à mettre en œuvre !

Le formateur

- Gil est très intéressant, exigeant mais toujours constructif et conscient de nos limites. Les techniques qu’il enseigne sont simples et efficaces.
- Bonne écoute de Gil et très bonne aptitude à nous mobiliser. Gil est passionné et fin connaisseur du monde du théâtre dans lequel il sait nous emmener. Son expérience de mise en scène, d’acteur et sa capacité à aborder simplement les sujets a été très utile pour guider le groupe de débutants que nous étions. Gil cherchait à pousser chacun d’entre nous.
- Merci à Gil pour son implication, sa rigueur, son écoute, bienveillance et créativité, et tout cela recouvert par sa spectaculaire maîtrise du domaine. En plus de nous apporter merveilleusement des nouvelles compétences il m’a transmis particulièrement la passion pour le théâtre, j’en suis beaucoup plus intéressé et curieux maintenant…
- Très bien. J’ai beaucoup apprécié l’approche.
- Très bonne pédagogie. Bienveillance. Excellent.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Bienveillant et équilibré. A maintenir à 6 pers. Maximum.
- J’ai beaucoup apprécié la façon dont notre groupe a fonctionné ainsi que chacun des participants.
- Un groupe très soudé, motivé, riche à la fois dans l’hétérogénéité de nature et dans l’homogénéité de détermination.
- Un groupe bienveillant (dès les premiers instants), très agréable, participatif, de l’entraide. Un petit groupe ce qui permet au formateur de s’occuper de tous.
- Un groupe très agréable ; beaucoup de bienveillance entre participants.

Les participants de ce séminaire du 28 mai 2015

5 participants – 2 femmes et 3 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes
- 2 participants - Énergie
- 1 participant - Banque
- 1 participant - Réseaux de distribution énergie
- 1 participant - Chimie

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................
Séminaire du 04 juin 2015

ladislas_chollat

Intervenant : Ladislas CHOLLAT

Ce que vous cherchiez personnellement

- Plus d’aisance dans la prise de parole en public. Accroitre mon impact sur ceux qui m’écoutent.
- Un nouveau regard sur mon comportement de manager, dans un contexte d’exposition professionnelle fort.
- Adapter le mode de communication aux situations et personnes pour que les messages passent. Gagner en confiance en moi et développer le « faire adhérer ».
- Une meilleure aisance en public. Un challenge personnel.

Ce que vous avez trouvé

- Les réponses à ce que je recherchais. Un moyen de travailler dans la bonne humeur autour de thèmes que je souhaitais voir abordés pendant ce séminaire. Un « animateur » (Ladislas) de grande qualité.
- Une bel et nouvel angle de réponse ! Des émotions. Des échanges bienveillants avec de belles personnes.
- Des outils et surtout la certitude que j’ai les ressources pour améliorer ma communication ; J’ai gagné en assurance et goûté au plaisir de mettre plus de soi dans les messages que l’on veut faire passer ; c’est efficace et agréable.
- Des mises en situation qui révèlent des points de vigilance en situation professionnelle. Réussir à jouer un rôle de composition. Le plaisir du théâtre et l’improvisation (note perso : j’ai reproduit l’exercice d’impro avec mon fils avec beaucoup de plaisir).

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?
- Oui, cela a déjà commencé (prise de parole en public).
- Oui.
- Oui dans différentes situations de communication : animation de réunion de direction, intervention sur des messages plus globaux et stratégiques face à un public nombreux, présentation de nouveaux processus aux directions…
- Oui.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Oui, même si je me rends compte que 6 jours sur 6 semaines représentent un temps non négligeable.
- Parfait.
- Oui car le fait que les séances soient rapprochées permet de conserver les apprentissages d’une séance à une autre. Par ailleurs les 2 jours d’affilé sont nécessaires pour aller au bout des exercices.
- Le format du séminaire est très bien, même si on aimerait bien le prolonger un peu pour avoir le temps d’approfondir

Ce qui a été marquant pour vous au cours des sessions

1ère session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- Très bonne entrée en matière.
- Image rendue (sourire automatique, gestuelle et posture). Travail sur le corps.
- Des outils :
Prise de conscience de l’importance de la voix, de la nécessité de l’envoyer vers l’autre pour qu’elle soit entendue. Mettre du rythme dans son discours (silence, ruptures)
Nécessité de croire en son message et d’y mettre de l’enthousiasme pour faire adhérer.
Faire le « pari de la bienveillance » et se persuader soi même que notre message est important si on souhaite le faire passer. Etre dans le présent.

Des expériences :
Le fait de lever les « barrières acquises » lors des improvisations permet d’être « plus crédible », plus convaincant dans les messages. Il faut donc trouver la bonne dose de spontanéité à mettre dans la communication professionnelle.

2ème session : « le travail sur soi et la relation à l’autre »

- je n’aime pas répéter les textes, mais je sais que cela fait partie du jeu.
- Capacité d’écoute, de rendu des émotions. Jeux d’improvisations hilarants et riches. Travail sur le corps.
- La 2ème session a permis de travailler sur les émotions et sur notre manière de mettre de nous, de nos émotions dans notre communication. C’est la partie du stage qui a été la plus difficile tellement nous sommes formatés de telle sorte que nous mettons très peu de nos émotions dans notre communication professionnelle, voire personnelle. La nécessité de laisser parler ces émotions a été testée. Les messages deviennent personnels, crédibles, ont un sens et sont entendus. La sincérité fait adhérer plus facilement, facilite le fait de capter l’attention du public et fait passer le bon message.
- La répétition des scènes a été très instructive. Chaque répétition permet d’aller davantage vers le « lâcher prise ».

3ème session : « la mise en scène de soi et des autres – le ton juste »

- Très intéressant de changer de positionnement, de se mettre dans la peau du metteur en scène.
- Capacité à exploiter ces découvertes.
- La direction des autres tout en leur laissant leur espace de création.

Le formateur

- Très à l’écoute. Très humain. Remarques très justes. Sait mettre les personnes à l’aise tout en faisant passer des messages forts et précis.
- Excellent.
- Ladislas a été un formateur à l’écoute, qui s’est adapté à chacun de nous et à notre groupe. Un grand professionnel qui s’est mis à notre niveau : topissime ! Un grand merci pour les outils, les beaux moments. Il m’en reste vraiment beaucoup de choses. En dehors des techniques, exercices, sa personne et ses mots m’ont donné confiance. Merci !
- Un super formateur ! Formateur très à l’écoute, sachant proposer des exercices variés et progressifs, et adaptant le rythme et les exigences à chacun.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Très bonne ambiance. Personnes de qualité, qui ne portaient pas de jugements sur l’autre.
- Sympathique, investi, un peu juste en nombre pour donner plus de richesse aux exercices. Les déjeunes manquaient un peu d’échanges dès que l’un état pris par ses obligations pro.
- Un petit groupe de 4, qui a tout de suite bien fonctionné, dans la confiance et la bienveillance.
- Un bon petit groupe qui sait écouter et encourager les autres.

Les participants de ce séminaire du 04 juin 2015

4 participants – 2 femmes et 2 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes
- 2 participants - Énergie - Services et réseaux
- 1 participant - Santé
- 1 participant - Banque

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 25 mars 2010

Benoit-LAVIGNE-N&B

Intervenant : Benoit LAVIGNE

Ce que vous cherchiez personnellement

- Meilleure capacité à m’exprimer en public par l’acquisition de nouvelles « techniques » et savoir-être.

- Mieux me positionner dans un groupe et ne pas hésiter à faire preuve de leadership sur des sujets spécifiques sur lesquels je me sens à l’aise et/ou à certains moments de la vie du groupe.

- Développer mon assurance, mon empathie, ma confiance en moi et ma communication.

- Plus d’aisance à l’oral (travail sur la voix, sur le contenu, sur la posture…).

- Je suis arrivé sceptique, cherchant sans doute à expérimenter une autre approche de savoir être et paraitre à travers une méthode à laquelle je n’avais absolument pas pensé.

- Les objectifs ci-dessus sont ceux que je recherchais. Egalement, l’occasion de :

- Faire une pause,

- Déposer les armes et se sentir plus léger,

- Reprendre un peu de recul sur mon mode de fonctionnement,

- Identifier en situation, mes barrières internes,

- Mieux me connaître pour mieux interagir avec mes alter egos.

Ce que vous avez trouvé

- Le plaisir à « jouer » des situations et à affiner ce jeu au travers des feedbacks et des commentaires bienveillants du metteur en scène et des autres participants. Les bonnes surprises de se trouver là où je ne pensais pas me trouver : notamment dans l’expression de sentiments ou d’émotions avec lesquels je ne pensais pas être à l’aise. Le fait de ne pas avoir peur de se confronter à un groupe et de « tenir » ses choix et ses positions jusqu’au bout.

- Une écoute, des outils pour travailler. Des gens attentifs et constructifs. La compréhension que tout ne peut pas se transformer en 6 jours. Même si l’objectif du stage est pour moi atteint, je ne suis pas encore « guéri ». Ce sera probablement un travail de fond à durée indéterminée.

- Des pistes d’amélioration et des techniques, pour une prise de parole plus efficace. De l’entraînement à partir d’exercices individuels et en groupe. Comprendre l’importance de l’écoute. Se mettre en posture d’écouter l’autre, pour le conseiller.

- Un autre mode de pensée, une écoute, une bienveillance assortie d’une grande rigueur et d’un très grand professionnalisme. Une photo instantanée de l’impression que je peux donner à mes interlocuteurs et la façon de s’en affranchir. J’ai trouvé des outils qui me permettent de mieux jouer avec mon image et de perfectionner mon approche avec l’autre.

- Les objectifs sont atteints. Le travail peut donc commencer. Se souvenir que l’on est d’abord et avant toute chose un « être de chair et de sang ». J’y ai trouvé aussi :

- Une méthode

- Une énergie : la puissance du théâtre

- Un amusement

- Une belle expérience humaine

- Une belle synergie d’équipe.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Sans aucun doute même si je ne peux le tester pour l’instant. Je dirais à priori que je le mettrai en application dans la prise de distance par rapport à des comportements agressifs, intrusifs ou autoritaires de la hiérarchie ou dans la prise de distance par rapport à des processus de décision pouvant avoir des conséquences sur ma position ou mon image/compétence. Mais les applications sont aussi visibles dans la vie personnelle et les engagements sociaux.

- Oui j’essaye tous les jours même si ce n’est pas encore gagné : chassez le naturel…

- Oui. Et dans ma vie personnelle aussi !

- Dans l’activité professionnelle mais également dans toutes les autres. Il y a des flashes qui reviennent et qui sont bénéfiques car la tendance est de revenir à ce que nous étions avant le séminaire, que nous sommes encore et qu’il faut améliorer perpétuellement. En ce sens le séminaire aura été source d’évolution.

- Assurément. Ce qui me semble devoir prolonger le séminaire c’est de cultiver la capacité à ce que cette « prise de conscience » déclenche un réflexe quasi pavlovien en situation. Etre confronté à soi, à ses modes de fonctionnement, de réaction dans un contexte, voilà qui nous dévoile, nous révèle et nous positionne. Il faut « se souvenir de » ce moment privilégié, en faire notre « madeleine » pour être en mesure de révéler le meilleur de nous-même. Ce que j’ai vécu est en moi et tout remontera en temps et heure…Se faire confiance d’abord, respirer et laissez agir !

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Je continue à penser que considérant ce qui s’est passé lors de la dernière session, deux jours supplémentaires étaient nécessaires pour continuer à exploiter les petites fenêtres qui se sont ouvertes lors de la dernière session. De plus comme je l’ai mentionné plus haut, nous commencions véritablement à nous « approprier » le lieu et donc une certaine forme d’attentes qu’il présupposait.

- Oui et à la fois un arrière-gout de « reviens-y » surement comme toutes les bonnes choses on n’aime pas quand cela se termine.

- Oui. Les deux semaines qui séparent les sessions permettent de « digérer » et de mettre en pratique au fur et à mesure des acquis

- Comme évoqué lors du débriefing de la dernière journée, je pense qu’il manque une journée qui puisse nous affirmer dans la démarche entamée. Nous avons pu tous constater qu’il y avait une très nette amélioration dans notre savoir être et dans son approche de l’autre.

- Parfait

Le formateur

- Bienveillant, valorisant avec pour conséquence des feedbacks vraiment constructifs et « accompagnants».

- Très adapté et professionnel. A l’écoute sachant s’adapter aux moments difficiles de chacun et à la fois sans compromission. Passionné et passionnant.

- Très à l’écoute. Très pédagogue. Passionné par son métier. Il aide réellement à progresser.

- Excellent !! Sincèrement et avec du recul j’ai découvert quelqu’un de discret mais présent, exigeant mais bienveillant, sans concessions sur le programme mais objectif et sincère sachant mettre le doigt où ça ne va pas et s’adapter à l’ambiance, voire à l’état psychologique des uns et des autres. Ne lui en déplaise il a une très fine analyse psychologique des êtres qu’il sait mener avec dextérité là où il a envie de les voir aller pour leur bien mais aussi pour la réalisation de l’objectif fixé. Il a su nous mettre à nu sans que nous arrivions à le faire nous-même.

- Excellent. Un sens de l’écoute. Un regard juste. Bravo Benoit.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Bon nombre, bon équilibre homme/femme et intérêt de l’hétérogénéité des parcours et des expériences.

- Parfait en nombre et en homogénéité ce qui a très probablement fortement contribué à la grande réussite de ce stage. Equilibre homme femme important, hétérogénéité des parcours important également.

- Très bon groupe. Hétérogène juste comme il faut ! Vraie cohésion de groupe très rapidement. Très bonne idée de ne pas donner d’informations professionnelles dès le début.

- L’homogénéité du groupe a été parfaite et nous avons tissé des liens forts qui perdurent par-delà le séminaire. Je pense qu’un nombre pair est préférable car il permet une plus grande souplesse et une meilleure adaptabilité au programme tel qu’il est conçu.

- Parfait, une belle équipe très homogène et bienveillante.

Les participants de ce séminaire du 25 mars 2010

- 5 participants – 2 femmes et 3 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes

- 1 participant dans la banque

- 1 participant dans les services postaux

- 1 participant dans l’assurance

- 1 participant dans la sécurité

- 1 participant dans Hôtellerie de Luxe

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

 Séminaire du 20 mars 2008

Laurent-SERRANO-09-sept-05

Intervenant: Laurent SERRANO

Ce que vous cherchiez personnellement

- Je souhaitais depuis longtemps découvrir le théâtre et voir comment je réagirais dans des situations inhabituelles de remise en cause personnelle, déstabilisante pour progresser dans mon interaction avec les autres, et pour développer des attitudes d’écoute, d’empathie et un savoir être plus proche de ce que je suis en réalité, plus « naturel ». Je souhaitais travailler particulièrement mon écoute de l’autre, domaine dans lequel j’estimais avoir des progrès à faire.

- Adapter mon discours, mes intonations, ma gestuelle en fonction des situations. Rendre plus pertinentes, efficaces et marquantes mes interventions et /ou mes propositions. Mieux écouter les autres.

- De l’aisance et le ton juste sur des prises de paroles.

- Découvrir ce que sont quelques bases des techniques théâtrales. Développer ma capacité à jouer des personnages et comment augmenter ma confiance en moi par des mises en situation nouvelles.

- Techniques d’expression orale et physique. Maîtrise des émotions.

Ce que vous avez trouvé

- Un grand plaisir à jouer et aussi à découvrir un contenu d’enseignement nouveau pour moi grâce à l’approche pédagogique du metteur en scène, Laurent Serrano, remarquable de justesse, d’empathie, et capable d’adopter un style tout à fait adapté au public que nous représentons.

- Ce séminaire a largement répondu à mes attentes. Il laisse une large place à l’improvisation, chose que j’apprécie particulièrement. J’ai pris conscience de ma difficulté à écouter les autres et à garder mon sérieux longtemps lorsque je joue un rôle autre que moi dans ma vie privée.

- La notion de présence dans les interactions et dans les prises de parole. Les messages non verbaux (attitudes, mimiques faciales). La prise de conscience du ressenti de l’autre. L’adaptation permanente à une situation donnée. Le lâcher prise afin de prendre de l’information, se reconstruire en fonction de l’information….La conscience permanente du système (aware…..). L’observation, l’écoute, la gestion, l’émotion dans un système qui interagit. Etc.

- De nouveaux champs de connaissance de moi et de l’usage que je peux faire de mon bagage émotionnel pour amplifier ma communication, de ma capacité à utiliser mon imagination quand on me donne beaucoup de contraintes, de ma difficulté (que je connaissais) à vraiment exister face à l’autre dans un personnage différent. Le stage m’a fait énormément progresser sur moi et m’a donné de la distance sur les difficultés que j’ai commencé à savoir surmonter.

- L’intérêt d’écouter un peu plus et un peu mieux. (voir même beaucoup + et beaucoup +). Le rôle du corps et de la voix. La nécessité de connaître « ses textes », même si nous avons fait beaucoup d’improvisations. Une ouverture totale du champ des possibles quant à ses attitudes. Un retour « honnête » du regard des autres sur certains de mes comportements ou attitudes.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Oui.

- Oui, je le pense vraiment, car faire passer ses idées et faire adhérer les gens à vos points de vue est fondamental dans ma fonction commerciale. A mes mots, je suis convaincu d’apporter encore plus de pertinence avec les intonations et la gestuelle.

- Oui.

- Oui. Dans la préparation des interventions orales (pour lesquelles, je sais, je pois passer plus de temps). Dans la capacité de distance sur moi. Dans l’emprunt de masques plus souvent, moi qui présente trop facilement le visage et n’ai pas assez pris l’habitude de me protéger.

- Oui.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Oui vraiment. Il permet à la fois de ne pas survoler certains exercices (sessions de 2 jours pleins) et également d’avoir du temps entre chaque session pour « digérer » les acquis.

- Le format m’a semblé parfaitement adapté car il permet de vivre 2 jours intenses, puis de couper et digérer pendant une dizaine de jours et de reprendre ensuite.

- Bien pour découvrir pas assez pour acquérir et assimiler dans les actes.

- Oui, c’est bien. Il faut cela pour se concentrer vraiment. Davantage ne serait pas jouable. - Oui, même si 2 x 3 jours permettrait sans doute d’éviter la « chute » du 3° séminaire.

Le formateur

- Laurent aura été un élément clé de la réussite de ce séminaire. Il a su adopter le juste ton avec un public comme le nôtre fait de managers seniors très exercés aux techniques de management. Laurent sait habilement mélanger l’humour et l’empathie avec un style nécessaire directif qui permet d’atteindre des résultats. Ses remarques et analyses sont toujours très pertinentes.

- Personnellement, c’est la première fois que j’étais en contact avec un professionnel du spectacle et tout particulièrement de la mise en scène. Je n’ai pu qu’admirer son talent et sa capacité à nous pousser hors de nous. Son énergie, son dynamisme, l’exactitude de son jugement sur la façon de nos comportements respectifs, sa grande écoute des autres, nous a permis et surtout donné envie de progresser sur chacune de nos faiblesses. Un grand merci Laurent car j’ai passé six jours pleins, marquants, enrichissants et humainement très riches.

- Très bon, très drôle et très sympa.

- Remarquable à tous égards par ses talents personnels et sa capacité à les transmettre par une écoute attentive de chacun et la recherche adaptée à chacun, de la bonne manière de nous faire progresser.

- Impeccable. Professionnel. S’adaptant à chaque personnalité. N’a jamais dépassé la limite avec moi. Bouillonnant d’idées et d’exemples.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Un petit groupe est nécessaire pour ce genre de séminaire afin que chacun ait le temps d’expérimenter les ateliers mais aussi afin d’obtenir l’attention et les remarques du formateur. Nous aurions pu être 6 (au lieu de 5) afin de faciliter, grâce à un nombre pair, les exercices en couple. Le groupe était suffisamment homogène pour permettre à chacun de progresser.

- La richesse de cette formation est sans conteste la diversité des horizons de chaque participant. Il est très rare et appréciable d’évaluer au sein d’un groupe, sans savoir de quel milieu professionnel provient chaque membre. J’aurai aimé garder le suspense encore plus longtemps jusqu’au dernier jour. Ne rien se dire sur son environnement professionnel permet encore plus de n’avoir aucun préjugés, aucun à priori comme c’est malheureusement le cas dans la vraie vie. Un nombre pair est préférable en effet même si nous avons parfaitement fonctionné à 5. Pas plus de 6-8 personnes afin que chaque membre du groupe parvienne à s’exprimer seul sur scène sans que cela ne soit trop long ou ennuyeux pour les autres.

- Ok le nombre. On a bien fonctionné. On aurait supporté un de plus. Un de moins aurait gêné. Plus le stage progresse et plus les personnalités se révèlent, effaçant les masques initiaux qui laissaient croire à plus d’homogénéité.

- Bonne taille. Je regrette juste que nous ayons du nous dévoiler au début du 5° jour. Cela a fait diminuer l’ambiance.

Les participants de ce séminaire du 20 mars 2008

5 participants – 1 femme et 4 hommes - Fonctions managériales et dirigeantes

- 2 participants dans la banque

- 1 participant dans l’énergie

- 1 participant dans l’industrie informatique

- 1 participant dans l’univers des équipements sportifs

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 18 mai 2006

Anouche-SETBON-0805

Intervenant : Anouche SETBON

Ce que vous cherchiez personnellement

- Maîtriser mes angoisses quand je prends la parole en public. Etre plus efficace, plus convaincant, meilleur. Etre mieux avec moi-même.

- Mettre en adéquation l’écrit et la parole : j’ai des facilités à écrire, des facilités de parole dans les états d’urgence, mais lorsqu’un discours est écrit et préparé, le passage à l’oral m’est difficile.

- Une plus grande aisance et un meilleur impact en public.

- C’était avant tout un test pour l’entreprise où j’ai « joué » volontairement le cobaye. L’objectif que je m’étais fixé était de découvrir le séminaire, d’y prendre du plaisir …Je souhaitais gagner en présence et en charisme « sur scène ».

- Pas d’objectifs bien prédéfinis à l’avance, mais une volonté de faire de l’introspection pour découvrir mes points faibles, dans mon savoir être, ma posture, ma relation aux autres.

- Savoir et mettre en pratique : Poser la voix. Faire passer les messages dans des situations de communication différentes, avec ou sans messages verbaux, avec ou sans faire transparaître les émotions. Evaluer et mettre en œuvre : la tonalité et l’intensité dans des environnements différents. Intervenir de manière convaincante dans les réunions/discussions/débats.

Ce que vous avez trouvé

- Des techniques de relaxation qui m’aideront à dominer mon stress. Une prise de conscience de mes qualités et de mes défauts. Une plus grande confiance en moi. Une envie d’aller plus loin.

- A me détacher du texte en me l’appropriant, à mieux gérer le stress entre autre par la respiration, à prendre le temps nécessaire pour être entendu.

- Des techniques et une pratique me permettant de développer ma présence et ma force d’interaction.

- Beaucoup de plaisir ! Même si assez « déconcertant » dans la forme, ce sont vraiment des moments de plaisirs et de bonheur ! Des moments en dehors du temps ! Une meilleure appréhension de soi, de ses peurs et du regard des autres. Des techniques toutes simples comme la respiration (« faire la vague »), la désarticulation, le silence et la voix.

- Des bons déclics, cad des (re) découvertes d’éléments de ma personnalité ou de mes comportements qui peuvent à l’origine de brouillage de signal dans la communication ou l’interaction avec les autres. Une première approche sur la matière du savoir être et de la maîtrise des comportements. Petits débuts mais découverte qu’il y a la une matière maîtrisable qui se travaille (y compris parfois en ne la travaillant justement pas mais en laissant aller le naturel !)

- Les exemples et les premiers moyens pour : M’engager dans les messages et rendre visible cet engagement à travers la voix. Simplifier mon discours : choisir les mots convaincants mais simples et parler avec mon cœur même si je n’adhère pas totalement au contenu. « Utiliser » le sourire même adapté à des situations professionnelles et sérieuses. Prendre le temps pour me diriger vers l’objectif en m’appuyant sur des éléments de l’environnement, y compris le regard et l’attitude des autres personnes présentes et/ou absentes (car distraites).

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Oui absolument, d’ailleurs, c’est déjà le cas lorsque j’ai animé des réunions ou fais des présentations depuis le séminaire. Ce que j’ai appris est, à mon avis, directement applicable à presque tous les contacts que j’ai en entreprise, individuel ou de groupe.

- Oui

- Oui

- Oui par moment de façon consciente en faisant attention à « son public », et aussi de façon inconsciente au vu des retours du « public » quel qu’il soit. Des choses ont changé, ont bougé …

- Oui. Ce séminaire reste une première approche, il fait donc surtout « découvrir » et ne permet pas de « maîtriser ». Mais la connaissance de cette dimension comportementale maîtrisable est déjà très intéressante et ne se satisfait de toute façon pas de quelques recettes miracles. En tout cas, cette première plongée permet de disposer d’outil d’analyses des autres et de maîtrise de soi qui sont autant d’éléments qui peuvent servir dans la vie professionnelle courante. J’ai donc commencé à mettre en œuvre (ceci dit, on est encore dans le fraîchement acquis, donc bien loin de l’inné) et j’ai bien l’intention de continuer à le faire.

- Oui

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Oui tout à fait ! Il permet une coupure entre chaque session, ce qui permet de se reposer (les journées sont intenses et fatigantes), de se ressourcer, d’emmagasiner les acquis et de revenir avec une nouvelle fraîcheur. 2 jours consécutifs sont toutefois aussi nécessaires pour rester dans l’action.

- Oui, très bien car il laisse le temps de « digérer » les choses au fur et à mesure.

- Oui

- Oui, mais difficile à tenir 6 jours au total sur une période de 1 mois.

- Oui, parfait : 2 jours c’est bien et un peu de décantation entre est nécessaire.

- Oui

Le formateur

- Excellent ! Une vraie professionnelle pour la partie théâtrale, mais aussi très bonne pédagogue, mettant de façon précise le doigt sur ce qui n’allait pas et trouvant les mots justes pour le dire, sans vexer ! Anouche a su nous mettre à l’aise dès le début et a permis de créer un climat de confiance entre nous qui a fait en grande partie le succès du stage. Quel regard ! Quel sourire ! Quelle énergie et surtout quelle passion pour la scène !

- Très juste et pertinente dans ses interventions. Une grande rigueur. Un vrai regard sur chacun de nous avec la mise en évidence de nos faiblesses et de nos points forts afin de trouver nos propres « outils ». Et nous avons permis à chaque exercice de faire le lien concret avec la vie professionnelle.

- Excellente !

- Rien à redire, bravo à Anouche. Des vrais moments de plaisirs, de bonheur et de grand professionnalisme. De la simplicité, de l’énergie, de l’écoute, de la personnalisation …

- Excellent : beau travail d’équilibrisme entre :

. Le travail de chaque individu sur lui-même au cours des exercices de mise en situation de type ‘acteur’,

. Le travail sur la dimension ‘mise en scène au théâtre,

. Le travail sur le parallélisme avec ce séminaire et la vraie vie professionnelle,

- Sans tomber dans :

. De la psychanalyse à la Mireille Dumas,

. Du pur travail de mise en scène qui aurait vite tourné au cauchemar vu mes (nos ?) piètres qualités d’acteurs,

. Le séminaire professionnel classique qu’on a déjà tous fait …

Donc un vrai bon travail sur la matière humaine avec les vérités à dire et la retenue toujours … Bravo Anouche !

- Très bien, tant sur le contact personnel qu’à travers le groupe !

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Le groupe était à mon avis très homogène, même si les hommes étaient en léger surnombre. Les différences, d’âge, de personnalité en ont fait un lieu de rencontre très riche. A la fin, c’était dur de nous quitter

- 6 participants me semble un bon chiffre, car il permet à chacun de faire les exercices, et de les observer faits par les autres, à un bon rythme, soutenu mais pas épuisant.

- Garder des petits groupes et l’anonymat

- C’est le bon nombre avec la diversité qu’il faut. Des horizons qui ouvrent sur l’extérieur.

- RAS : bonne composition, tous volontaires et … sympas !

-Très bien !

Les participants de ce séminaire du 18 mai 2006

- 6 participants – 2 femmes et 4 hommes (40 ans et +)

- 2 participants dans une démarche personnelle

- 1 participant dans l’univers culturel

- 1 participant consultant pour des grands groupes industriels

- 4 participants faisant partie de grands groupes, exerçant des fonctions managériales

- 1 dans les domaines industriels et techniques (production et services),

- 3 dans les domaines bancaires et assurances.

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 27 janvier 2005

Christophe-LIDON

Intervenant : Christophe LIDON

Ce que vous cherchiez personnellement

- Plus de confiance en soi vis à vis des autres, moins de doutes en public. Problème de l’image que l’on renvoie de soi.

- Développer mon efficacité en particulier lors d’interventions en public.

- Gagner en confiance. Maîtriser sa prise de parole. Mieux me connaître.

- Améliorer ma capacité à m’intégrer à une équipe ou à en constituer une. Un feedback permettant de clarifier et rendre motivante ma communication.

- Gagner en présence. Renforcer la capacité à s’exprimer en public.

Ce que vous avez trouvé

- Plus d’assurance, dans une cohérence, intention, corps voix. Un certain recul face aux situations et une meilleure gestion de l’émotionnel.

- De nombreuses zones inexplorées (imaginaire, émotions, improvisation,..). Des axes de progrès (gestion de l’espace, du corps,…).

- L’acceptation de ce qu’on est et savoir l’exploiter selon les circonstances et les individus.

- La démonstration par la pratique et des résultats rapidement observables de :

. Savoir-faire confiance, savoir mériter la confiance

. Rebondir sur l’action des autres et la prolonger

. Créer ensemble. Un développement personnel sur: l’écoute, l’exigence, l’audace, l’imagination, la constance. Un feedback de communication prenant en compte le ressenti final plutôt que des trucs techniques.

- Capacité à libérer son émotion. Meilleure utilisation de l’expression corporelle et gain en présence. Retour sur la perception qu’ont les autres de son attitude corporelle. Meilleure utilisation du silence dans les discours. Capacité à adapter son type de discours à l’auditoire. Sans compter un enrichissement culturel sur le théâtre. J’ai depuis vu le « Mont des oliviers » et « Pilate » que j’ai beaucoup aimé.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Oui, surtout au niveau de la manière de gérer l’émotionnel en public et de savoir l’utiliser.

- Oui, en particulier l’idée de visualiser les intentions, de se les sous –titrer pour déclencher des émotions adaptées et avoir le ton juste.

- Absolument. Dès la 1ère session, c’était le cas. Après, nous n’avons pas appris une « méthode ». Il s’agit plus d’un enseignement qui se diffuse petit à petit et revient périodiquement à l’esprit sans pour autant en faire l’effort.

- Oui, par le savoir être. Le bénéfice à terme sera plus important par la mobilisation de l’imagination, l’exigence et l’écoute plutôt que sur la correction immédiate de modes de communication.

- Ce séminaire correspond à ce que je recherchais. Il est clair que j’ai l’opportunité de mettre en pratique ce qui a été vu.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- Oui.

- Oui.

- Oui, chaque session étant très « riche ». Il importe d’avoir un espace avant la suivante, pour digérer et éventuellement tester en milieu professionnel et échanger sur nos retours d’expérience à la session suivante.

- Oui. Bon équilibre entre durée nécessaire pour construire et fatigue.

- C’est le bon format car l’enseignement est « prenant ».

 Le formateur

- Excellent. A laissé chacun découvrir ses propres outils. Suffisamment directif sans « mâcher » le travail. Sait parfaitement où il va et nous y amène sans brutalité et sans rentrer dans des explications psychologiques.

- Parfait

- Bravo. Christophe LIDON nous a entraîné exercice après exercice dans son univers tout en nous faisant découvrir ou révéler le nôtre. Aucune parole n’a été superficielle ou désobligeante, le ton est toujours resté juste mais ciblé. J’ai beaucoup aimé l’apprentissage du texte de SHAKESPEARE et les façons dont Christophe LIDON nous a amené à l’utiliser.

- Excellent de justesse, d’exigence et de maîtrise. De hautes valeurs morales, absolument vitales pour ce genre de stage.

- Christophe LIDON est un excellent pédagogue. Il sait faire progresser d’une manière régulière et extrêmement construite. Il a clairement aussi un œil très aiguisé qui lui permet de bien discerner les points à travailler. De plus il est très agréable et sympathique.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Très bon niveau. Il aurait fallu une femme en plus car j’étais la seule femme. Très bonne homogénéité, chacun étant là pour travailler, pas de dominant, bonne confiance les uns envers les autres. - Parfait

- Chaque groupe devient homogène même s’il ne l’est pas nécessairement au départ. Un élément féminin de plus apporte un équilibre supplémentaire au groupe, mais ce n’est pas handicapant. A cinq, cela permet que tout le monde passe à tous les exercices, volontaire au moins.

- Peu nombreux (5). 6-7 semblerait mieux adapté, mais pas plus. Peu ou pas de « refus d’obstacle » et beaucoup d’honnêteté personnelle ont certainement facilité le stage. Chaque participant s’attendait à un stage déstabilisant, et l’acceptait. Venir en connaissance de cause et volontairement est une condition sine qua non pour ce stage.

- Le nombre réduit m’est apparu comme un point fort. Cela nous a permis de beaucoup travailler à tour de rôle. Le groupe a très bien fonctionné. Nous nous sommes tous réellement impliqués ce qui est une condition nécessaire du succès.

Les participants de ce séminaire du 27 janvier 2005

- 4 hommes et 1 femme (40 ans et +) Directeurs (ice) opérationnels (elle)

· 4 participants faisant partie de grands groupes, exerçant des fonctions managériales importantes, dans les domaines industriels et techniques (production et services)

· 1 participant dans l’univers culturel

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

Séminaire du 03 juin 2004

Gildas-BOURDET

Intervenant: Gildas BOURDET

Ce que vous cherchiez personnellement

- Mesurer au travers de cette session, l’adaptabilité aux objectifs de l'entreprise dans un cursus de managers. Comment aider au développement personnel d’un manager.

- Acquérir d’avantage d’outils (savoir-faire) et de confiance (savoir être). Apprendre à gérer les conflits avec force, calme et sérénité. Apprendre à jouer la comédie et prendre du plaisir dans la communication.

- Apprendre à changer de rôle, même en situation de stress ou pour une courte durée. Sortir de mon schéma d’attitude de base. Améliorer mon expression orale en terme de clarté et de force de conviction.

- J’ai tellement souvent pensé que l’entreprise pouvait être une scène de théâtre.. Autant aller voir de plus près comment améliorer le jeu des acteurs et la mise en scène!

- Arriver à dépasser certaines peurs, notamment celle de «comment est perçu mon message, ma façon de donner un ordre, une consigne». Oser me lâcher sans la crainte d’être tout de suite jugée ridicule ou «folle».

Ce que vous avez trouvé

- Une approche pédagogique originale et adaptée pour une meilleure prise de conscience de soi dans un environnement et pouvoir se dépasser. Passer de l’environnement entreprise à un environnement «inconnu», le théâtre, un bon moyen pour «se mettre à nu» avec plus de facilité. Cette rupture est source de réussites.

- Des outils de communication pertinents. Une approche personnalisée des problèmes. Une analyse des problèmes très profonde avec des solutions adaptées. Des mises en situation théâtrales permettant de progresser dans la communication. Une nouvelle approche de la communication perçue comme un jeu.

- De nombreux exercices pratiques avec la possibilité d’expérimenter en dehors du cadre professionnel. Des conseils personnalisés de la part du formateur et de la part des autres participants. Une meilleure maîtrise du stress/trac. La découverte des possibilités offertes par ma propre voix. La prise de conscience de la qualité des improvisations que je peux faire.

- Une confirmation réconfortante! ce n’est pas si grave puisque c’est du théâtre… En plus tout cela se pratique avec des humains: C’est tout de même «l'espèce» que je connais le mieux.

- Une meilleure prise de conscience que l’image que l’on croit donner de soi-même n’est pas forcément perçue de la même manière par les autres. Que l’on peut l’influencer en acceptant de s’impliquer davantage et en incluant des éléments perçus et reçus grâce à l’écoute. J’ai découvert que jouer des rôles différents n’est pas négatif mais nécessaire et que finalement tous autour de nous, sommes amenés à en faire (+ ou – bien). Et en prenant conscience de cela et l’accepter, nous permettre parfois de mieux choisir et jouer ces rôles.

Pensez-vous mettre en application dans votre activité professionnelle ce que le séminaire vous a apporté ?

- Certes oui. Au-delà de ma position de «testeur», j’y ai encore trouvé des moyens de m'améliorer.

- Les outils doivent me permettre de prendre d’avantage de plaisir dans ma communication et seront appliqués au quotidien dans mon activité professionnelle.

- Oui, déjà mis en pratique entre les 3 sessions. Des effets positifs se sont manifestés. Je suis meilleur dans mon rôle.

- J’ai compris combien il était important de savoir prendre du recul : pratiqué au quotidien, c’est un exercice libérateur qui revêt, plus souvent qu’on ne le croit, une grâce particulière. Ce léger décalage peut rendre le jeu terriblement léger et pertinent… Et puis le terrain d’entraînement est tellement vaste…

- Oui: + d’écoute qui renseigne assez bien sur certaines attentes ou craintes de l’autre permettant de rebondir, anticiper et canaliser. Regarder réellement les gens que nous avons en face de nous. Moins de débit de parole. Prise de conscience des rôles que l’on est amené à jouer.

Le format du séminaire 2 x 2 jours est-il adapté ?

- 6 jours sont toujours difficiles à trouver, mais le sujet est trop important pour vouloir le diminuer. Le rythme de 3x2 avec 15 j d’intervalles est adapté pour mieux « digérer » les concepts et en faire un lien avec sa réalité.

- Le format est le gros «plus» du séminaire car il dure 6 jours et laisse donc le temps d’approfondir tous les sujets et est divisé en 3 permettant de prendre du recul et d’assimiler chaque session.

- Tout à fait, en particulier avec les 10 jours de relâche entre qui permettent d’assimiler les acquis précédents, de les mettre en pratique et aussi d’enrichir le retour d’expérience pour la discussion avec le formateur.

- J’ai particulièrement apprécié les espaces de respiration et d’appropriation qu’offraient le découpage: deux jours toutes les 2 semaines. Je ne crois pas qu’on puisse inventer mieux.

- Oui: meilleure appréhension du groupe. Pas de frustration au terme du 1er jour. Les découvertes sur soi et les autres du 1er jour permettent des se lâcher et s’impliquer encore davantage dans le programme du 2ème jour.

Le formateur

- Gildas BOURDET, de par son expérience et ses pôles d’intérêt est très concrètement adapté. Je ne doute pas du résultat de tout autre intervenant quand on a compris le mode de préparation et de mise en cohérence piloté par F. Kieffer. Le mix réalisé entre psychologie et sociologie au travers du théâtre pour une projection en entreprise et sa vie courante est réussi. Les références utilisées restent simples.

- Encore un gros « plus » de la formation car formateur très pédagogue, très expérimenté.

- A su très bien susciter l’intérêt des participants. A beaucoup aidé pour mettre en valeur auprès de chacun tout ce qu’il peut (pourrait) atteindre. A suivi le fil du programme tout en s’adaptant aux apports des participants. A répondu dans la mesure du possible, aux demandes des participants. A fait du débriefing au début de chacune des 3 sessions, un point clef.

Le groupe de participants (nombre, homogénéité,...)

- Le nombre est bien adapté. Dans la mesure du possible, la diversité des «origines» est un plus pour l’obtention d’une plus-value (fonction de la pédagogie employée).

- Bonne hétérogénéité en termes de parcours professionnels.

Les participants de ce séminaire du 03 juin 2004

- 3 hommes et 2 femmes (35 ans et +)

- 3 participants dans le cadre de leur entreprise et 2 participants à titre individuel issus de grands groupes ayant des responsabilités différentes, dans les domaines de:

. Formation

. Qualité

. Marketing et communication

. Syndicale

. Clientèle

- Dominantes du groupe

. Curiosité et vraie volonté de découverte de soi

. Envie de résoudre des problématiques personnelles

. Envie d’aller plus loin dans sa communication (relation à l’autre) pour une plus grande efficacité personnelle.

Avec les remerciements de Didascalies

Recommanderiez- vous le séminaire DIDASCALIES à votre entreprise, un collègue, un proche.

Réponses de l’ensemble des participants : Oui

...............................................................................................................................................................................................................................................................

DIDASCALIES SARL, organisme de formation enregistré sous le N° 11753612075

DIDASCALIES participe dans le cadre d'ateliers de développement personnel par le théâtre, aux parcours d'accompagnement et de préparation des futurs dirigeants de grands groupes aux fonctions de dirigeants.

Des programmes spécifiques utilisant les outils du théâtre à l’attention des managers, des experts dans un cadre intra entreprise font également partie de l'offre de DIDASCALIES, comme par exemple, "Développer la capacité à mieux communiquer des managers et des experts, par le théâtre".

Scroll to Top